• Accueil
  • > Les contes du p'tit chalet

Archives pour la catégorie Les contes du p’tit chalet

COMPTINES POUR LES P’TITS LUTINS

Voici des comptines très courtes et rigolotes pour jouer avec les doigts, les mains , le corps et les orteils de vos tout-petits ! ça chatouille, ça éveille et c’est un moment de partage très câlin ! de 6 mois à 3 ans ils craquent et vous imitent !

QUE FONT MES MAINS ? COMPTINES POUR LES P'TITS LUTINS dans Les contes du p'tit chalet artH0

Que font mes mains ? elles tapent, elles tapent…(tapez le sol !) elles grattent, elles grattent…(grattez le ventre de votre enfant) elles caressent, elles caressent, …, elles chatouillent, elles chatouillent,…,elles font bravo,…, elles envoient des baisers,…, elles font au revoir,…, à bientôt…

BELIER BOUM

votre enfant est sur vos genoux, face à vous, et vous avancez doucement front contre front en disant plusieurs fois de suite

Bélier, bélier, bélier…. Boum !

fou rire garanti !

RONDIN, RONDINETTE

votre enfant est dans la même position que précédemment, vous le faites balancer doucement puis chavirer en arrière à la fin

Rondin, Rondinette, allons faire la dinette, auprès du petit ruisseau, avec les petits oiseaux, plouf dans l’eau !

FERRE, FERRE MON CHEVAL

En enfilant les chaussures de votre enfant

Ferre, ferre, maréchal, ferre, ferre, mon cheval, ferre le bien, ferre le mal, ça m’est égal !

TOC TOC QUI EST LA ?

Frappez doucement sur le front de votre enfant, puis touchez successivement les yeux, le nez, la bouche et fermez les oreilles

Toc toc ! qui est là, c’est pépé, c’est mémé, descendez l’escalier, essuyez-vous les pieds, ouvrez la porte, entrez, fermez la porte, à clé !

MENTON ROND

Effleurez les différentes parties du visage de votre enfant et terminez par de petites tapes sur le front

Menton rond, bouche d’argent, nez cancan, joue rotie, joue bouillie, grand oeil, petit bonnet, carré, carré, carré !

DANS LA MAISONNETTE

Caressez la paume de la main puis remontez jusqu’au cou

Dans la maisonnette de mon bébé, monte une souricette, elle grimpe, elle grimpe, elle grimpe… elle a grimpée !

UNE AIGUILLE , JE TE PIQUE !

Piquez légèrement la paume de la main, pincez légèrement et saisissez les mains de l’enfant en les joignant

Une aiguille, je te pique! une épingle, je te pince! une agrafe, je t’attrape !0ha3e1mq dans Les contes du p'tit chalet

 

HISTOIRE : LA MOUFLE

Lorsque vous raconter des histoires aux enfants, il est toujours sympa de commencer par une petite phrase qui introduit l’histoire ; cela  leurs permet de se mettre en « mode réception » (si je peux dire ! ) surtout pour les tout-petits.  L’histoire qui suit s’adresse aux bambins de 2-3 ans qui aiment particulièrement à cet âge les aventures où les animaux parlent !…mettez -y le ton et quelques gestes, ils adorent ! Faites les également participer, (en répétant avec vous les noms des animaux qui s’accumulent au fil de l’histoire)

HISTOIRE : LA MOUFLE dans Les contes du p'tit chalet 62jagz5t

Il y a longtemps au temps où les bêtes parlaient …

Une fois, l’hiver fut plus froid que tous les hivers auparavant. Et le jour le plus froid de cet hiver, un homme perdit sa moufle gauche. Elle tomba dans la neige. L’homme ne remarqua rien et il s’éloigna en laissant là sa moufle rouge. Une souris passa en trottinant sur ses petites pattes glacées. Elle découvrit la moufle, s’y glissa, se mit en boule et s’endormit.

Peu après, une grenouille arriva à grands bonds, passa la tête et demanda :

-Est-ce qu’il y a encore une petite place de libre ?

La souris s’éveilla et pépia :

-Si je me fais toute petite, ça pourra aller !

Elles étaient bien au chaud dans la moufle toutes les deux, la grenouille et la souris.

Bientôt, une chouette s’approcha à grand bruit d’ailes. Ni la souris ni la grenouille ne peuvent souffrir les chouettes, mais la chouette se mit à gémir :

- Mes ailes sont gelées, je vous en prie, laissez-moi entrer !

Elles se poussèrent un peu pour elle. Maintenant, elles étaient trois dans la moufle : la souris, la grenouille et la chouette.

Cela ne dura pas longtemps, car un lièvre passa et bredouilla :

-Oh ! Il doit faire bien chaud là-dedans, non ? Poussez-vous, j’arrive !

La souris couina, la grenouille coassa et la chouette roula de grands yeux, mais cela n’y changea rien, le lièvre s’installa au milieu. Ils étaient bien serrés tous les quatre : la souris, la grenouille, la chouette et le lièvre.

Et vint un renard, qui ne fit ni une ni deux, et gronda :

-Place !

Il entra sans attendre la réponse. Hélas une couture craqua et cela fit un courant d’air. Mais qu’y faire ! Ils étaient tellement serrés tous les cinq dans la moufle : la souris, la grenouille, la chouette, le lièvre et le renard.

Mais, l’histoire n’est pas finie ! Voilà qu’arrive un sanglier tout couvert de neige.

-Reste dehors ! Nous étouffons déjà… (couina la souris)

- Et pourquoi resterais-je dehors ? (grogna le sanglier), s’il y a de la place pour vous tous, il y a aussi de la place pour moi ! Et il se glissa auprès des autres. Malheureusement, la seconde couture craqua et le vent entra par les deux côtés. Ils ne le remarquèrent même pas, tant ils étaient serrés tous les six dans la moufle. Ils pouvaient à peine respirer : la souris, la grenouille, la chouette, le lièvre, le renard et le sanglier.

Mais l’histoire n’est pas finie…

Un ours arriva au trot. Alors là, tous crièrent avec effroi :

-Non ! Non ! Pas toi !

Le pauvre ours s’assit dans la neige devant la moufle et se mit à pleurer :

-Vous êtes bien là-dedans, (sanglotait-il), vous avez chaud. Et moi, je gèle !

-C’est bon ! dirent alors les autres, tu peux entrer. Et ils se serrèrent à étouffer. L’ours se fit tout petit, presque toutes les coutures craquèrent, mais il arriva à se faufiler quand même. Cette fois-ci il n’y avait plus la moindre petite place dans la moufle où ils s’entassaient tous les sept : la souris, la grenouille, la chouette, le lièvre, le renard, le sanglier et l’ours.

Mais personne ne vit qu’une minuscule petite fourmi se glissait encore au milieu d’eux. Et se fut trop ! Boum ! La moufle éclata en morceaux. Tous roulèrent dans la neige, sous la bise, et ils eurent froid de nouveau.

Et ti ti ti mon conte et fini ! CRICK CRACK ! l’histoire est dans le sac !


A Propos

Vous parcourez actuellement les archives du blog imagination gourmande pour la catégorie Les contes du p’tit chalet.

Les articles très longs sont tronqués. Cliquez sur le titre d'un article pour le lire en entier.


Slow fooder à Lille |
Triple champion du monde |
Licoeur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bouchane
|
| Commerciaux du Sud-Ouest